Nous proposons des cours et ateliers de téhima,
une danse de lettres hébraïques,
danse en conscience et méditative apparentée au taïchi et qiqong.

Nous y proposons également du tsérouf,
une forme de méditation vibratoire par le son des lettres hébraïques.

Les cours sont ouverts à toutes et tous, sans distinction d’âge, origine ou religion.
Nos cours sont laïcs.

LA TÉHIMA

C’est la gestuelle des lettres hébraïques, avec le souffle, en reliance terre-ciel.
« Téhima » signifie harmonie en hébreu ; chaque lettre hébraïque détient une connaissance et une vibration qui nous guide vers notre réalisation.

>> En savoir plus

NOS STAGES À VENIR

Chaque atelier est dédié à une thématique. Nous échangeons autour des lettres hébraïques selon la tradition kabbalistique qui nous invite à expérimenter la matière qui est le corps. Nous le préparons par des mouvements spécifiques qui libèrent les tensions, assouplissent les chaînes musculaires pour ouvrir les centres énergétiques. Puis nous dansons ensemble les chorégraphies des lettres hébraïques qui composent le thème.

Samedi 03 octobre 2020

9h30 – 12h00

VAV-KHAF : Le corps et l’acceptation de ses deux polarités féminine et masculine.

« Tout conflit peut s’apaiser, si l’on comprend en profondeur que le mal ne vient pas d’un seul côté mais fait partie d’un tout, peut-être obscur aujourd’hui, mais lumineux demain. » Accueillir l’autre – Frank LALOU.

Cette association des deux polarités, prend tout son sens par la prise de conscience que le corps est un réceptacle, pouvant accueillir l’énergie et la densifier.
Sans le réceptacle qu’est le corps, la lumière reste éther.

Nous danserons les lettres VAV, cette lettre unificatrice des contraires, indispensable pour l’harmonie. Et KHAF, cette lettre qui par sa forme, réceptionne et transforme l’énergie subtile en matière.

« YHWH Elohim dit : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul, je lui ferai une aide semblable à lui » » Genèse 2,18.

La rencontre d’un homme et d’une femme pousse à l’oubli de soi, à laisser place à l’amour.

Samedi 14 novembre 2020

9h30 – 12h00

LAMED- QOF : L’illusion, une fable spirituelle, menant à la folie.

« Le miel est une panacée, mais en abuser rend malade et tue en l’occurrence »

Ce miel, ce nectar, qui procure le sucre nécessaire à la vie, mais gare à celui qui s’approche trop prêt de la ruche.

Tout excès nous coupe d’une partie de nous.
L’étude en excès, la recherche, permettent-elles de faire progresser l’âme du chercheur ou de ses proches ?

Nous danserons les lettres LAMED (la plus haute lettre de l’alphabet hébraïque), pour prendre conscience qu’une étude régulière de soi ou sur le monde est nécessaire pour évoluer. L’étude c’est être curieux de chaque instant, étudier c’est aller vers l’autre.
Et QOF (lettre la plus profonde de l’alphabet hébraïque), pour accueillir la lumière dans les endroits les plus sombres. Elle nous permettra de mettre en amour des parties que nous avons délaissé et de s’élever au-delà de l’illusion.

Samedi 12 décembre 2020

9h30 – 12h00

TSADE-RECH : Le détournement du projet divin par les croyances.

« Les croyances aveuglent et font passer à côté de la vie amoureuse et de la beauté du monde »

Quelles que soient les croyances que nous avons, elles nous mettent des œillères, ne laissant place l’autre.  Le bien, le mal ? Que choisir ? Pourquoi choisir ?
N’est-ce pas là, la peur de l’attente d’un résultat qui gouverne ?

Nous danserons les lettres TSADE, lettre de la justice des pôles, cette balance nous permettant de peser le juste poids de chaque action. Les contraires font partie de la même réalité.
Et RECH, lettre du projet divin, celui qui sans peur peut se réaliser à travers nous.

Samedi 09 Janvier 2021

9h30 – 12h00
ALEPH-TAV:
Accepter l’autre, le féminin en soi. L’accomplissement

« Si l’on demande à l’amoureux ou l’amoureuse : qu’est tu prêt(e) à perdre par amour ? La seule réponse est : TOUT » Car le tout règne en NOUS.

La véritable guérison, c’est l’amour de l’autre : « Je, est un autre » – Rimbaud.
Et si « Je, est un autre », l’autre est un JE.

l’amour est UN et se manifeste dans ses facettes à celui qui sait accueillir l’autre en lui et en dehors de lui.

Dans danserons les lettres ALEPH (la première de l’alphabet hébraïque), l’unité, le monde d’en haut et le monde d’en bas, séparé par la dualité de l’homme. Ces deux mondes spirituel et physique qui sont le reflet de l’un et de l’autre, pour ne faire qu’UN .
Et TAV (la dernière de l’alphabet hébraïque), le signe, la trace, car il est primordial de laisser sa marque dans ce monde par les enseignements, les enfants, une invention, …

Parce qu’il y a un début et une fin, et un recommencement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 03 octobre 2020

9h30 – 12h00

VAV-KHAF : Le corps et l’acceptation de ses deux polarités féminine et masculine.

« Tout conflit peut s’apaiser, si l’on comprend en profondeur que le mal ne vient pas d’un seul côté mais fait partie d’un tout, peut-être obscur aujourd’hui, mais lumineux demain. » Accueillir l’autre – Frank LALOU.

Cette association des deux polarités, prend tout son sens par la prise de conscience que le corps est un réceptacle, pouvant accueillir l’énergie et la densifier.
Sans le réceptacle qu’est le corps, la lumière reste éther.
Nous danserons les lettres VAV, cette lettre unificatrice des contraires, indispensable pour l’harmonie. Et KHAF, cette lettre qui par sa forme, réceptionne et transforme l’énergie subtile en matière.

« YHWH Elohim dit : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul, je lui ferai une aide semblable à lui » » Genèse 2,18.

La rencontre d’un homme et d’une femme pousse à l’oubli de soi, à laisser place à l’amour.

Samedi 14 novembre 2020

9h30 – 12h00

LAMED- QOF : L’illusion, une fable spirituelle, menant à la folie.

« Le miel est une panacée, mais en abuser rend malade et tue en l’occurrence »

Ce miel, ce nectar, qui procure le sucre nécessaire à la vie, mais gare à celui qui s’approche trop prêt de la ruche.

Tout excès nous coupe d’une partie de nous.
L’étude en excès, la recherche, permettent-elles de faire progresser l’âme du chercheur ou de ses proches ?

Nous danserons les lettres LAMED (la plus haute lettre de l’alphabet hébraïque), pour prendre conscience qu’une étude régulière de soi ou sur le monde est nécessaire pour évoluer. L’étude c’est être curieux de chaque instant, étudier c’est aller vers l’autre.
Et QOF (lettre la plus profonde de l’alphabet hébraïque), pour accueillir la lumière dans les endroits les plus sombres. Elle nous permettra de mettre en amour des parties que nous avons délaissé et de s’élever au-delà de l’illusion.

Samedi 12 décembre 2020

9h30 – 12h00

TSADE-RECH : Le détournement du projet divin par les croyances.

« Les croyances aveuglent et font passer à côté de la vie amoureuse et de la beauté du monde »

Quelles que soient les croyances que nous avons, elles nous mettent des œillères, ne laissant place l’autre.  Le bien, le mal ? Que choisir ? Pourquoi choisir ?
N’est-ce pas là, la peur de l’attente d’un résultat qui gouverne ?

Nous danserons les lettres TSADE, lettre de la justice des pôles, cette balance nous permettant de peser le juste poids de chaque action. Les contraires font partie de la même réalité.
Et RECH, lettre du projet divin, celui qui sans peur peut se réaliser à travers nous.

Samedi 09 janvier 2021

9h30 – 12h00
ALEPH-TAV:
Accepter l’autre, le féminin en soi. L’accomplissement

« Si l’on demande à l’amoureux ou l’amoureuse : qu’est tu prêt(e) à perdre par amour ? La seule réponse est : TOUT » Car le tout règne en NOUS.

La véritable guérison, c’est l’amour de l’autre : « Je, est un autre » – Rimbaud.
Et si « Je, est un autre », l’autre est un JE.

l’amour est UN et se manifeste dans ses facettes à celui qui sait accueillir l’autre en lui et en dehors de lui.

Dans danserons les lettres ALEPH (la première de l’alphabet hébraïque), l’unité, le monde d’en haut et le monde d’en bas, séparé par la dualité de l’homme. Ces deux mondes spirituel et physique qui sont le reflet de l’un et de l’autre, pour ne faire qu’UN .
Et TAV (la dernière de l’alphabet hébraïque), le signe, la trace, car il est primordial de laisser sa marque dans ce monde par les enseignements, les enfants, une invention, …

Parce qu’il y a un début et une fin, et un recommencement

A venir

A venir

A venir

TARIFS : 40 € pour un atelier
LIEU : au centre Shiastu, 99 rue Denis Papin, 26000 Valence

LE TSÉROUF

La méditation kabbalistique du tsérouf est l’art de la combinatoire des lettres hébraïques. Le tsérouf se base sur le chant de l’alphabet hébraïque, d’un mot et leurs combinaisons, avec des mouvements de tête.
>> En savoir plus

NOS COURS RÉGULIERS

À chaque cours, nous étudions une lettre de l’alphabet hébraïque qui en comporte 22. Une première partie théorique permet de comprendre la face psychologique et symbolique de la lettre. Et la deuxième partie permet de préparer le corps à danser le mouvement chorégraphique de la lettre. Les cours réguliers consistent à comprendre en profondeur les lettres et à les vivre.

Les mardis, de 6h45 à 7h30 (45mins)

Cours de méditation et mise en mouvement du corps
TARIFS : Dons

 

 

Les jeudis, de 19h30 à 20h45 (1h15)

Les cours sont organisés en cycles de 7 séances.
Les cours à l’unité sont possibles
TARIFS : A l’unité, 15€/séance
Le cycle de 7 séances, 91€ de cycle (13€/séance)

 

LIEU : au centre Shiastu, 99 rue Denis Papin, 26000 Valence

LES MASSAGES ET SOINS

Joaquim propose également des soins énergétiques et massages. Les deux peuvent être associés pour accentuer les bienfaits. Avec l’aide des 22 lettres hébraïques, l’arbre kabbalistique (ou arbre de vie) et/ou du bol (avec les vibrations), un rééquilibrage intervient au niveaux des centres énergétiques et organes.

Le massage, inspiré de techniques ayurvédiques, amène la fluidité dans le corps et libère les émonctoires, facilitant l’élimination des déchets.

TARIFS : soins + massage (1h30) : 65 €, soins ou massage (1h) : 50 €.
LIEU : au centre Shiastu, 99 rue Denis Papin, 26000 Valence

Des questions ?