Qui sommes-nous ?

Joaquim

Je me pose beaucoup de questions sur la vie depuis 2014. C’est un événement tragique qui a déclenché cet appel : ma santé s’est dégradée.

Qu’est-ce que la vie et pourquoi la maladie ?
Je travaillais alors dans les magasins bio, j’avais déjà une certaine ouverture sur le corps et la terre.

Cette même année, en 2014, j’ai reçu et commencé à pratiquer des soins énergétiques. Cela m’a permis de retrouver une énergie suffisante pour entreprendre des stages de développement personnel, de méditation, de yoga, des soins énergétiques et dernièrement les massages ayurvédiques et la téhima.

Le massage m’a appris à rester dans mon champ énergétique pour laisser place à l’autre. Être à l’écoute de chaque personne pour que le soin et le touché soient les plus justes possible.

Je suis venu à la téhima par des recherches d’enseignements kabbalistiques. J’ai de suite apprécié cette pratique car l’intellect (l’étude), ne va pas sans la matière (la danse).
C’est par les lettres hébraïques que j’ai pu me reconnecter à mon essence profonde.
J’ai retrouvé la motricité de mon corps, en alliant le souffle et la conscience dans le mouvement.

C’est cela que je vous transmettrai durant les cours et ateliers. Augmenter, acquérir la fluidité énergétique et physique dans votre être, tout en s’amusant. L’étude est une joie et l’étude de soi est indispensable à notre élévation.

Pourquoi « Vie la quintessence » ?

Nous avons choisi « vie la quintessence » pour plusieurs raisons :

  • Nous sommes diplômés de la 5ème année de promotion de Téhima en 2018.
  • Dans l’alphabet hébraïque, le 5 correspond à la lettre HÉ, le souffle primordial selon la philosophie kabbalistique.
  • Dans la tradition kabbalistique l’âme se développe sur 5 niveaux : le Nefesh, le Roua’h, la Neshamah, Hayah et Yehidah. Le Roua’h est ce souffle primordial qui nous traverse, la vie, la lettre HÉ.
  • La quintessence comme le 5ème élément, la substance première et universelle, mais aussi l’éther : fluide subtil qui donne la vie. C’est cette essence que nous retrouver lorsque nous pratiquons la téhima et la méditation tserouf.
  • Dans l’arbre de vie ; l’arbre des Séphiroth, la 5ème séphira est Tiphereth, l’amour, l’énergie même qui nous anime. Nous nous sommes rencontrés lors d’un séminaire de téhima dans le désert du Néguev. Les lettres nous enseignent et nous élèvent.

Marie-Line 

Passionnée par la complexité et la richesse de l’être humain, par ce lien si subtil entre le corps et la psyché, je suis devenue praticienne en shiatsu en 2006, puis professeure de yoga et praticienne en MLC (méthode de libération des cuirasses : travail psycho-corporel) en 2009.
J’ai approfondi le domaine de l’inconscient par la méthode IT (image de transformation) et suivi d’autres formations autour du féminin sacrée.

J’accompagne depuis dix ans, les personnes à se réconcilier avec leur corps, avec leurs maux, avec leur monde intérieur, à comprendre et gérer leurs émotions. Je les guide à découvrir leur essence, leur puissance, leur beauté et à oser l’exprimer.

En perpétuel cheminement intérieur, j’ai découvert les lettres hébraïques qui m’ont amené sur la téhima. J’ai débuté cette formation avec l’envie de découvrir et de partager ces mouvements tel un approfondissement de mon travail, sans imaginer l’initiation que les lettres apportent.

J’ai été traversée et confrontée, grâce au corps, à une véritable rencontre avec mon essence, une re-naissance .

J’ai à cœur de poursuivre cette danse des lettres hébraïques en la transmettant avec ma singularité et vous inviter à vivre la vôtre.

Nos valeurs

À travers nos enseignements, nous souhaitons :

  • Rester fidèles à l’enseignement originel de la téhima proposé par Tina Bosi et Frank Lalou.
  • Transmettre l’enseignement de la téhima et des lettres hébraïques, pour acquérir une pratique qui vise à maintenir l’équilibre de votre corps et développer une autonomie.
  • Honorer nos potentialités féminine et masculine en cheminant main dans la main.
  • Faire rayonner cette danse aux plus grand nombre pour partager l’amour des lettres hébraïques.
  • Semer des graines de conscience pour s’ouvrir à soi, à l’autre, au monde.
  • Ressentir le plaisir et la joie du corps en mouvement, de l’énergie qui circule dans les cellules.

Remerciements

Le projet « Vie la quintessence » est la résultante d’années de travail personnel, de rencontres, et de l’alliance entre Joaquim et Marie-Line.

Nous voudrions remercier nos enseignants, Tina Bosi et Frank Lalou, pour leur bienveillance, leur pédagogie et leur joie de transmettre.
Vous nous avez accompagnés pendant ces années de formation, vous nous avez vus grandir et s’ouvrir dans les lettres.
Frank, pour la puissance et la justesse de ton art calligraphique, pour ces abécédaires et ces tsérouf qui pourront rayonner chaque jour. Tes enseignements sont riches. Ton humour sans limite nous accompagne.
Tina pour ton amour de transmission de la téhima, pour m’avoir encouragé à aller jusqu’au bout, pour tes gestes et tes mouvements justes.

À mon premier groupe de formation 2016-2018 dans son entièreté (Joaquim) ;
À notre groupe 2017-2019 ;
À toi Fabien, qui est devenu un frère durant ces trois années ;
À toi Rachel pour ton histoire qui m’a profondément touché.
À Isabellanne pour notre sororité et notre chemin vers les lettres hébraïques. 
À Sophie, Maryline, aux deux Corinne, Stéphanie, Tania, Anaïs, Noëlle, luigina, Loredana, Élisabeth, Nathalie, Sandrine…
À vous Bruno, Yvonne et Sophie pour ce travail et ce temps passé sur la construction de la fédération de la téhima. Cela va nous permettre, et aux autres professeurs, de se faire connaître, ainsi qu’à la téhima, en France et au-delà.